PBO

Un programme pour la substitution du butoxyde de pipéronyle

Contexte


Le butoxyde de pipéronyle (nom français) ou Piperonyl Butoxide (nom anglais) ou encore l’acronyme PBO désigne un synergiste utilisé dans de nombreux insecticides. Or, cette molécule “réputée indispensable” pour ses propriétés synergisantes de l’efficacité des produits à base de pyrèthres (car elle bloque la détoxification par les insectes des pyrèthres et des pyréthrinoïdes) présente des effets néfastes sur les fonctions endocriniennes humaines et sur l'environnement.
Le butoxyde de piperonyle (CAS : 51-03-6) est classé CAT2 « Potential for endocrine disruption. In vitro data indicating potential for endocrine disruption in intact organisms. Also includes effects in-vivo that may, or may not, be ED-mediated. May include structural analyses and metabolic considerations » pour sa “dangerosité globale”.

La perturbation des fonctions endocriniennes étant d’autant plus problématique lors du développement précoce, il convient d’éviter en particulier aux enfants et aux femmes enceintes d’être en contact avec des produits pouvant influencer de façon anarchique leur système hormonal.

Les produits contenant du PBO peuvent être rencontrés dans deux grandes catégories de préparations commerciales :
- les produits soumis à AMM pour l’agriculture conventionnelle et pour l’agriculture biologique pour le traitement des lieux de stockage vides (désinsectisation);
- les produits soumis à la réglementation sur les biocides pour usage agricole ou domestique (désinfection, désinsectisation).

Dans ces préparations commerciales soumises au dispositif A.M.M ou à la réglementation européenne biocides, le PBO est très souvent présent à une forte concentration en comparaison de la substance active. Le présent projet a donc pour objet de remplacer ce synergiste par une molécule moins problématique par ses effets sanitaires.
Le PBO présente également une rémanence bien plus importante que la substance active. Il est donc fréquent de retrouver des résidus de ce synergiste dans notre alimentation; ce qui représente une autre source d’exposition des populations à risque à ces substances. En effet, des résidus sont détectés à des niveaux qui peuvent être anormalement élevés essentiellement dans les produits céréaliers et même dans certains produits issus de l’AB (mis en évidence dans le projet Casdar SECURBIO).

Ainsi, le remplacement du PBO dans les produits biocides permettrait d’entamer une transition vers une diminution de l’exposition des personnes à risques à ces substances tout d’abord en diminuant l’exposition directe puis, en transposant les résultats obtenus vers les spécialités commerciales soumises au dispositif d’A.M.M, indirecte via l’alimentation.


Objectif


Il est donc aujourd’hui important de travailler ensemble, Agriculture Biologique et agriculture conventionnelle au niveau national afin de permettre à tous de trouver des solutions et des techniques alternatives à l’utilisation de ce composé déclaré comme « perturbateur endocrinien ».

Le remplacement du butoxyde de pipéronyle, s’inscrit bien évidemment dans la stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens (réduction de l'exposition aux impacts sanitaires et environnementaux des perturbateurs endocriniens, et protection de la santé) et notamment dans la recherche de produits de substitution non dangereux, pour remplacer ceux qui contiennent des perturbateurs endocriniens comme le PBO.

La problématique s’applique aux produits biocides contenant du PBO, et à ceux qui sont utilisés en agriculture pour les traitement insecticides et pour le traitement des locaux de stockage de la production végétale.


Données toxicologiques


La Dose Journalière Admissible (DJA) fixée par le JMPR, de 0,2 mg/kg p.c./jour.
L'Anses propose une LMR par défaut à la limite de quantification de 0,1 mg/kg pour le PBO, une LMR plus basse pourrait être proposée à 0,01 ou 0,02 mg/kg, en respect du principe ALARA (As Low As Reasonably Acceptable).


Conclusion du programme

Grâce à la conjonction des effort de l'ITAB et de ses partenaires, l'interdiction du PBO en AB est prononcée à terme.
Voir guides Intrants >>>

Ce retrait doit être suivi de solutions pratique pour palier à cette interdiction, l'ITAB y travaille activement.






Pilote de l’action

MEDDE – Direction Générale de Produits Règlementés (DGPR)

Chef de projet ITAB

Partenaires scientifiques et techniques

Synabio

Partenaire financier MEDDE

Budget: 30 750 €

Durée: 2014 - 2015


Contacts

Patrice Marchand

Rodolphe Vidal

Julie Carrière


Livrables
Fiche de synthèse
Rapport complet


             Accueil - Contact              Conception k-to-k