TRAVAIL DU SOL EN AB

"Optimisation du travail du sol en agriculture biologique - Acquisition de références pour la construction d’outils d’aide à la décision stratégique (OADS) en grandes cultures et en maraîchage biologiques"

  • Financeurs : ADAR pour 297686 € (soit 44 % du budget total), co-financements et auto-financements.
  • Budget : 678 296 €
  • Partenaires : ADABIO, Arvalis-Institut du végétal, Association Charentes-Poitou d'Expérimentation Légumière (ACPEL), Chambre Départementale d'Agriculture de Vaucluse, Chambre Départementale d'Agriculture du Morbihan, Chambre Départementale d'Agriculture de la Drôme, Chambre Départementale d'Agriculture de l'Isère, Ecole Supérieure d'Agriculture d'Angers (ESA), Groupe de Recherche en Agricultrue Biologique (GRAB), INRA Alénya, Institut Supérieur d'Agriculture Rhône-Alpes (ISARA Lyon), LDAR (Laboratoire d'Analyses de l'Aisnes), Pôle Légumes Région Nord (PLRN), Station d'Expérimentation et d'Information Rhône-Alpes Légumes (SERAIL).
  • Durée : 2 ans, de juillet 2005 à juin 2007



Enjeux du programme

Le travail du sol est un thème qui prend de plus en plus d’importance dans le domaine du développement agricole, d’une part pour des raisons de préservation des sols (intérêt des techniques sans labour ou avec travail limité pour lutter contre l’érosion, favoriser la biodiversité, etc.) que pour des raisons énergétiques, le prix des carburants pouvant dans les années à venir être une charge croissante dans l’économie des exploitations agricoles.

Les différentes techniques de travail du sol, dont les techniques culturales simplifiées, ont été largement étudiées ces dernières années que ce soit au niveau national ou international. Toutefois, en raison de spécificités du mode de production agrobiologique telle l’interdiction d’utilisation d’herbicides de synthèse, l’application des résultats de recherche n’est pas toujours possible.

Les résultats obtenus par ce mode de production sont intéressants à connaître dans l’optique de réduction des intrants chimiques en agriculture conventionnelle. Elle s’appuie également sur les connaissances et savoir-faire des agrobiologistes.



Objectifs

L’objectif à moyen et long termes de ce programme (au-delà de sa durée de 2 ans) est la construction d’outils d’aide à la décision stratégique (OADS) sur le travail du sol en agriculture biologique, prenant en compte la maîtrise des adventices et intégrant les différentes fonctions du sol.

Précisément, il s’agit d’acquérir et relier :

  1. des connaissances scientifiques sur l’impact du travail du sol dans différents systèmes de culture (grandes cultures et maraîchage)
  2. des connaissances techniques via la mise en place d’un réseau de partenaires, afin de garantir la création d’outils d’aide à la décision opérationnels sur le terrain.

Ce projet, pour atteindre son objectif général, soit l’élaboration d’OADS pour le travail du sol en agriculture biologique, s’inscrit dans la durée, par l’acquisition de références (expérimentations et suivis de parcelles – Action 2 du projet). Il s’appuie sur un partenariat allant de la recherche au développement, et avec une participation active des agriculteurs eux-mêmes.


Diffusion

 

 

             Accueil - Contact              Conception k-to-k